ALAIN ROBBE-GRILLET

Entretiens avec Benoît Peeters

Trois documentaires de 52’- Betacam digital

Un DVD-vidéo d’environ 6 h

Production : Les Piérides

En collaboration avec l’IMEC

 

Alain Robbe-Grillet fêtera en 2002 son quatre-vingtième anniversaire. La fin de l’année 2001 et l’année 2002 sont marquées par une série d’événements autour de lui : publication aux Editions de Minuit d’un roman, La reprise(le premier depuis vingt ans) et chez Christian Bourgois d’un recueil d’essais, Le voyageur ; grande exposition accompagnée d’une rétrospective de ses films, etc. L’occasion était donc idéale pour mener à bien des entretiens approfondis avec le maître du Nouveau Roman.

Ces conversations avec Alain Robbe-Grillet ont eu lieu dans le cadre de l’IMEC (Institut Mémoires de l’édition contemporaine), à l’abbaye d’Ardenne, près de Caen, où l’écrivain a déposé toutes les archives de sa vie et de son œuvre : photos, manuscrits, extraits de presse, correspondances et documents divers. L’auteur de L’année dernière à Marienbad baigne ainsi littéralement dans son propre univers, et ses propos sont abondamment illustrés par des documents presque tous inédits.

Les entretiens ont été menés par Benoît Peeters, écrivain et cinéaste dont les débuts furent marqués par le Nouveau Roman et qui publia plusieurs volumes aux Editions de Minuit. Grand connaisseur de l’œuvre de Robbe-Grillet, Peeters parvient à entraîner l’écrivain au-delà des sentiers battus. Conteur brillant et plein d’humour, Robbe-Grillet évoque sa jeunesse dans une famille non conformiste, avant de raconter l’aventure du Nouveau Roman et du Nouveau Cinéma. Robbe-Grillet ressuscite de manière particulièrement vivante et accessible le climat de toute une époque et propose des portraits inattendus de figures comme Jérôme Lindon, Roland Barthes, Marguerite Duras et Jean-Paul Sartre.

A la fois accessibles et approfondis, ces " jeux de mémoires " devraient séduire autant les spécialistes de Robbe-Grillet que ceux qui ignorent presque tout de son œuvre.

Le projet a donné naissance à trois documentaires de 52’.

  1. Comme une autobiographie (la jeunesse, les débuts littéraires, j’aime je n’aime pas…)
  2. L’aventure du Nouveau Roman (de " Un régicide " à " La reprise ", Lindon et les éditions de Minuit, les liens avec les autres Nouveaux Romanciers et les critiques…)
  3. Un nouveau cinéma (de " L’année dernière… " à " La belle captive "…)

Un DVD-vidéo, proposant un montage beaucoup plus ample, d’une durée d’environ 6 h, est édité parallèlement par les Impressions Nouvelles et l’IMEC.